S’habiller pour une randonnée pédestre peut parfois être un vrai casse-tête : trop couvert vous allez transpirer, pas assez vous allez avoir froid… Et s’il pleut ? Et l’hiver ? Puis-je porter mon pantalon de ski pour marcher en raquettes (spoiler : je vous le déconseille !) ?

Pour vous aider à y voir plus clair sur les bons vêtements pour une randonnée ou un trek, je reprends dans ce guide la méthode recommandée, et j’y ajoute mon expérience personnelle de randonneuse. Bonne lecture !

Pensez oignon : le système des 3 (ou 4) couches

Pour bien s’équiper pour une randonnée, vous devez penser couches ! D’abord, parce que les différentes matières que vous allez porter ont différentes fonctions, ensuite parce que porter plusieurs couches permet une plus grande modularité que si vous n’en aviez qu’une ou deux, en les retirant ou en les remettant à votre guise.

Les spécialistes de la randonnée parlent souvent de la “méthode des 3 couches”, je vais vous expliquer pourquoi je préfère en porter 4 !

1ère couche : respirante, elle doit évacuer la transpiration

C’est tout simplement le tshirt que vous allez porter sur vous. Il faut opter pour une matière respirante qui va vous permettre de rester (à peu près) sec. Au niveau des matières, je vous en conseille deux :

  • Le polyester : c’est le t-shirt de sport basique, hyper léger, qui sèche en deux secondes. Il a l’avantage de se trouver à très petit prix. Par contre, il sent rapidement la transpiration.
  • Le mérinos : c’est la matière favorite des adeptes du trekking, car elle sèche vite, et surtout elle ne sent pas mauvais, même après plusieurs jours de marche (miam). C’est une laine qui ne gratte pas. Par contre, le prix est plus élevé. Décathlon propose des t-shirts composés de 70% de mérinos à des prix assez abordables, c’est ceux que j’utilise.

2ème couche : de la chaleur

L’objectif ici est de ne pas avoir froid, tout en utilisant une matière la plus respirante possible. Les polaires en polyester sont en général plébiscitées. On en trouve à tous les prix, personnellement je trouve que les basiques Décathlon font très bien l’affaire !

En cas de températures vraiment froides, j’utilise 2 couches chaudes, à savoir une doudoune superposée à ma polaire.

Ma doudoune possède une capuche, ce qui est important car une grande partie de la chaleur du corps s’échappe par les extrémités, et l’afflux sanguin dans le cerveau est prioritaire (la nature est bien faite !). Ainsi, si votre tête est au chaud, le reste de votre corps et vos mains et pieds seront mieux alimentés et donc moins froids.

3e couche : une protection contre le vent ou la pluie

Là, il s’agit d’éviter que le vent perce vos couches chaudes ou que la pluie ne les mouille. On choisit donc une veste coupe-vent et imperméable, mais aussi respirante pour éviter l’effet sauna ! On privilégie en général les vestes Gore-Tex ou équivalentes. A nouveau, il existe plusieurs gammes de prix, plus les prix sont élevés et plus l’imperméabilité, la respirabilité et la légèreté seront au rendez-vous.

Il existe aussi des vestes dites “softshell” qui sont en gros des vestes polyvalentes pouvant servir de 2e et 3e couche. Personnellement, je préfère remplacer 1 veste softshell par 1 doudoune + 1 veste Gore-Tex pour plus de modularité. L’excellent blog “Randonner Malin” a écrit tout un article sur les vestes softshell si vous voulez en savoir plus.

Et en bas ?

Le système de couches peut aussi s’appliquer à vos jambes. En fonction de la saison, je pars soit en short de randonnée, soit en pantalon modulable en short, soit en pantalon de randonnée non modulable. Et s’il fait vraiment froid, je porte un collant en mérinos sous mon pantalon. Par contre, jamais de double chaussettes en rando 😉

s'habiller en randonnée
habits de randonnée pour l'hiver

Etre en sécurité : prévoir la pire des météos et le vent sur les crêtes

On ne le répètera jamais assez : le temps change très vite en montagne. C’est pourquoi, même en plein été, ayez toujours dans votre sac à dos une couche chaude et une couche imperméable et coupe-vent. Ca ne pèse pas lourd et ça sauve !

Pensez également à votre itinéraire : si vous marchez en crête, il y a souvent du vent… Et même en plein été, un fort vent sur un t-shirt rendu humide par l’effort, c’est glaçant ! Enfin, rien que vous élever en altitude vous fera perdre des degrés par rapport à la température ressentie au départ de votre rando.

Acheter des vêtements de randonnée pas cher

On ne va pas se mentir, le bon matériel technique coûte cher. Si c’est vos débuts en randonnée et que vous n’êtes pas sûr d’aimer ça, rien ne sert d’acheter du matériel haut de gamme ! Si vous voulez des prix intéressants, pensez occasion : beaucoup de personnes revendent du matériel technique très peu utilisé. Regardez sur l’incontournable LeBonCoin, mais aussi Vinted, ou Campsider, spécialiste du matériel outdoor d’occasion.

Les accessoires qui peuvent changer la donne

Poncho de pluie

Ah, le poncho ! Grand débat sur son utilité entre les randonneurs. Le poncho est une immense cape imperméable qui va vous couvrir jusqu’aux pieds et peut également protéger votre sac à dos. En général, je décide de prendre (ou non) mon poncho par rapport à la météo annoncée ou la région. En cas de longue randonnée en autonomie par exemple, s’il pleut une journée complète, même la meilleure des vestes imperméables sera trempée. Un poncho peut vous tenir au sec même s’il n’est pas hyper confortable de marcher avec, je vous l’accorde !

Tour de cou

Le tour de cou, c’est mon chouchou ! Il est tout doux, léger, il se fait oublier, il peut vous protéger jusqu’aux yeux, ou bien les oreilles en mode bandeau, il tient les cheveux quand il y a du vent et qu’on est une fille… Bref, été comme hiver, vive les tours de cou !

Gants fins

A la mi-saison, quand il fait chaud la journée et froid en soirée, une petite paire de gants fins est très appréciable (type gants en soie). Ca ne pèse quasiment rien dans le sac et cette petite couche de chaleur sur les mains est super agréable !

Bonnet

Comme dit plus haut, garder sa tête au chaud est super important pour que le reste du corps, notamment les pieds et les mains, soient bien alimentés par l’afflux sanguin. En général, je me contente du combo tour de cou + capuche de doudoune, mais en saison froide je vais plutôt prendre un bonnet, qui est plus confortable à porter qu’une capuche.

bien s'habiller pour une randonnée
habits de randonnée

S’équiper pour une randonnée en fonction des saisons

Maintenant qu’on a vu le système des 3 ou 4 couches, les matières et les accessoires, voyons comment décliner cela en fonction des saisons !

S’habiller pour une randonnée au printemps

Bon, entre le début et la fin du printemps les écarts de température sont souvent énormes, mais de façon générale, je vais porter :

  • 1 pantalon de randonnée
  • 1 tshirt à manches longues en mérinos
  • 1 polaire
  • 1 tour de cou
  • Sur moi ou dans mon sac : doudoune, veste Gore-Tex, gants légers

S’habiller pour une randonnée en été

En été, voici ma tenue pour randonner :

  • 1 t-shirt manches courtes en mérinos ou polyester
  • 1 pantalon qui se transforme en short ou un short
  • 1 chapeau ou une casquette
  • Sur moi ou dans mon sac : polaire, veste Gore-Tex

S’habiller pour une randonnée en automne

En automne, j’utilise la même tenue qu’au printemps, à savoir :

  • 1 pantalon de randonnée
  • 1 tshirt à manches longues en mérinos
  • 1 polaire
  • 1 tour de cou
  • Sur moi ou dans mon sac : doudoune, veste Gore-Tex, gants légers

S’équiper pour une randonnée en raquettes ou en hiver

L’hiver est la saison où le plus de couches sont nécessaires. Je vais donc partir sur :

  • 1 pantalon de randonnée + si besoin un collant en mérinos ou équivalent
  • 1 tshirt à manches longues en mérinos
  • 1 polaire
  • 1 doudoune
  • 1 tour de cou
  • 1 bonnet
  • Sur moi ou dans mon sac : veste Gore-Tex, gants fins et gants chauds type gants de ski

J’ai déjà fait l’erreur de partir sans gants chauds lors de l’ascension du Col d’Aspin en raquettes et je peux vous dire que je m’en suis mordue les doigts (froids, les doigts !).

Aussi, j’ai testé la randonnée en raquettes en pantalon de ski : c’est une matière qui n’est pas assez respirante, je vous conseille de favoriser le collant sous le pantalon de randonnée, vous n’aurez pas froid et vous serez plus à l’aise !

Avez-vous des questions sur la façon de s’équiper pour une randonnée ou un trek ? N’hésitez pas à me contacter dans les commentaires ci-dessous !